Le Site qui peut aider a résoudre certaines affaires Non Résolues.

Affaire Christian Jambert

Auteur:Reynald2017-3-5 16:50Catégorie: Suicide

Jambert.jpeg

Le 4 août 1997, le gendarme est retrouvé mort. Il se serait suicidé de deux balles dans la tête, deux jours pourtant avant son audition comme témoin principal dans l'affaire Émile Louis, l'enquête de sa vie qui allait enfin aboutir.

Le dossier est refermé, jusqu’à ce qu’Isabelle, la fille de Christian Jambert, intriguée par les développements de l’affaire Émile Louis, se décide à demander une nouvelle enquête sur les « causes de la mort » de son père.

En avril 2004, le parquet ouvre une information judiciaire contre X pour assassinat sur la base d’un premier rapport d’autopsie jugeant les deux impacts de balles peu compatibles avec un suicide. Lors de l'autopsie de la dépouille de Christian Jambert à l’Institut médico-légal de Paris, il a été constaté deux orifices présents sur le crâne du gendarme correspondant aux entrées de deux projectiles, tirés selon deux angles perpendiculaires.

En février 2011, un non-lieu est rendu sur sa mort. « Contrairement à ce qu’avait affirmé l’expert balistique d’un premier collège d’experts, la carabine retrouvée à proximité du corps, et dont le fonctionnement avait été modifié par Christian Jambert pour que l’arme puisse tirer en rafale, était bien celle qui avait tiré deux balles dont les fragments avaient été retrouvés dans le crâne de l’ancien gendarme », explique le procureur d’Auxerre.

La famille du gendarme fait appel de cette décision qui est confirmée par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris en février 2012. La famille de Christian Jambert, par l'intermédiaire de son avocat, s'est pourvue en cassation.


Conseils Vous Voulez reproduire l'article alors utilisez ce lien .Merci du Partage

déjà 0/23 personnes impliquées

Commentaires:

Bienvenue sur le site.